• Brocéliande



     
    C'est une histoire que j'ai volée à ma mémoire
     Le cœur déchiqueté je parlais au fantôme
    Qui rentrait de nulle part
     Revêtis de nos promesses d'automne !

     
    Croyant que la vie
    N'était qu'un grand chemin tout de fleurs parsemées
    Mais mon rêve fut court sur la route fleurie
    C'est au bout de ce chemin que j'ai connu l'amer parfum des regrets

     
    Tout ce qui me restait des fleurs de ma jeunesse
     Sont toutes flétries, est morte au printemps
     Mon âme désolée c'est revêtu de nos fausses promesses
    En ce souvenir j'ai pleuré pour la première fois sur des murs alezans

     
    Pourtant à Dieu j'avais confié tous nos plus chers projets
    Depuis je me suis consumé sous le soleil des athées
     Mendiant du bout des lèvres quelques larmes versées
    De tes rêves d'avenir, qui ne sont pas consommé 

     Malheureux de savoir
    Que déjà tu me quitte !
    Mes yeux se remplissent d'un amer désespoir
    Lorsque tu marche, sur ma peine lancinante et fortuite 

     
    Je veux te dire adieu dans notre vie destructive
    Je veux des jours heureux dans celle que loin de moi tu va vivre

     
    Otangerac

     
    07.12.2008 COPYRIGHTÓ tout droits de reproduction est interdite  en France et à l'étranger

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :