• En sortant de ta couche

     

     

    Ce matin en sortant de ta couche

    J’ai posé sur tes lèvres vermeilles.
     Un secret d’amoureux, abusée dans ton sommeil
    Tu as frémis au courent d’air du départ
     Comme chaque jour a là levé de l’astre radieux je pars !

     Sur ma peau tu à laissé l’effluve de nos désirs
    Nos caresses d’amant, inépuisables souvenirs
    Tu as geint quelques mots, j’ai remonté le drap un peut anxieux  
     Comme chaque jour, je te quitte du bout des yeux.

    Près de toi sur l’oreiller j’ai posé mon amour.
    Entre tes mains mon cœur troubadour.
    Tu as cligné les yeux et sans me surprendre de ta bouche rose.
     Tu m’as rassuré d’un « je t’aime » avant que la porte ne se close.

     

    Otangerac

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :