• Jalousie

     
     
     
    Jalousie

     

     
    Derrière la porte close
    Que, Mari-line, dans le reflet du réverbère
    Tant d'hiver comme d'été,
    Espère tel le masque de fer 
     Q'enfin s'achève son enfer ! 

     
     O Mari-line, de noir vêtu
    Que regarde-tu en cachette ? 
    A travers les jalousies de ton balcon,
      La venu de ton prince! 
    Rasure toi. Pour toi il traversera le Rubicon !

     
    Mari-line, toi patient et fidèle 
    Que te disent tes geôlières ?
    Pas la vérité, dans mes bras je veux
    Que, tu vienne sans aucun encan..  
     Et tout l'amour qui ta fuis près de moi sera acquis !..

     

     
    Otangerac 21.03.2008

  • Commentaires

    1
    cecile
    Jeudi 27 Mars 2008 à 15:52
    jalousie
    belle declaration .. magnifique cette peinture abientot ..*c*
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :