• Jécris

     

    Mon souffle sera l’escarmouche

    Des malheur qui na pas de couche

     

    J’écris pour les nuits prochaines

    Un poème d’amour et de haine

     

    J’écris pour la vie qui me gangrène

    En pensent a toi Philomène

     

    Dont ma santé précaire

    Assombrit mes matins de galère

     

    A la sortie de ma nuit qui lancine

    J’écris pour la vie qui m’assassine

     

    Sur des silences qui brise le lamento

    De mes hémisphère cérébraux

     

    Otangerac 30 :10 :09


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :