• Poussiére de craie

    <?xml:namespace prefix = o ns = "urn:schemas-microsoft-com:office:office" /><o:p>

     

    Au soir de mes solitudes il me plaît de te penser
    Ton corps dessiné aux couleurs du désir
    En la prairie de tes cheveux aujourd'hui argentée
    Imaginant en silence sur toi mon errance
     
    Ton image a mes yeux est toujours aussi vive
    Pourtant sur ce banc d'écolière commence ma misère

    Ou d'une main timide tu faisais crisser la craie sur tableau de ma vie

    De toutes ses régions anatomiques il me reste en mémoire
     
    Tes jambes effilées sur cette estrade marine
    Faisait plus de remous q'une leçon latine
    Sur tes globes orgueilleux j'abreuvais vives envies
    Aux premières palpitations sexuelles fantasmagoriques inassouvies
     
    Puis à coup de brosses mes souvenirs partent en nuages de craie
    J'ai encore au fond d'un tiroir ce vieux grimoire aux poèmes désuet
    Quelques photos de toi qui marque les pages dans un livre d'images
    Sombre souvenir d'une épreuve raté
     
    Otangerac
    </o:p>

  • Commentaires

    1
    Vendredi 27 Février 2009 à 09:15
    poussière de craie
    très intime, très beau, et cette photo...merci de ce partage :)
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :