• Un train



     
                                                                                                           
     
    Trop de trains dans notre histoire
    Chaque fois un adieu dérisoire
    Chaque fois un au revoir sans fleurs
    Le dernier est parti en ignorant mes larmes et ma douleur

     
    En ce jour anniversaire
     Le soleil ressemble à un ami qui se désespère
    Un silence de douleur sans un bruis
    Un grand besoin d'amour mais ce monde me fui..

     
    Adieu amour ou que tu soi
    Et avec qui que tu soi
    Ne me demande pas pourquoi je pense encore a toi
    Je suis rester seul confus et sans voix

     
    Le temps qui passer n'a aucune importance
    Les rides sur mon visage sont une évidence
    J'ai plaisir a pensé que toi aussi tu as eut du chagrin
    Et que tu aurais aimé descendre de ce train

     
    En oublient notre stupide et démesuré orgueil
    Comme une feuille au vent au loin s'en va sans mon fauteuil!
    Je me retrouve pensant à toi presque chaque jours
    Un simple et cour instant qui dure toujours

     
    Se sont mes pensées mon amour ma faiblesse
    Qui retourne vers toi pour tes caresses !
    Adieu amour, adieu d'un garçon en détresse
    Avec qui sur le banc d'une église tu avais fait une promesse !

     
    Un garçon un peut solitaire mais si différant
    Qui longtemps est resté sur le banc !
    Cherchant à comprendre
    Pourquoi ce train a put tout me prendre!

     
    A présent sur mon fauteuil a deux roues
    J'ai tout le temps de penser a toi
    Et à ce train qui un jour m'amputa
    Mais ça tu ne le sais pas je l'avoue

     
    Otangerac

     
    12 :12 :2008 COPYRIGHTÓ tout droits de reproduction est interdite  en France et à l'étranger

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :