• La porte ouverte

     

     

    Je t’apprendrais mes nuits blanches sans sommeil

    Ma vie d’errance mes jours sans soleil
    Mes rêves secrets mes amours déchus
    Mes plaisirs manqués mes désirs échus


    Toi tu me raconteras les nuits d’angoisse

    D’une chambre vide fugace
    Le manque d’amour et les cris du cœur
    Le parfum d’un lit vide dépourvu de sueur


    Ensemble nous apprendrons l’avenir
    Et ses projets de bâtir
    Je serais ton appétence
    Et toi mon effervescence

    Comprendre ensemble nos jour d’abandons
    L’amour qui ta fuis, et mes désillusions
    Surprendre la nuit nos nouvelles pulsions
     Tes combats et mes guerres et nos trahisons

    Tu m'expliqueras tes défaites et tes rêves brisé

    L’amertume de ta voix et tes lèvres séchées
    Ton regard fuyant et tes yeux d’amadou

    Tes noires pensées et tes désirs les plus fous
     
    Moi j’écouterais tes langueurs de détresse !

    Comme on écoute un enfant le jeudi à confesse
    Qui pleure ses joies dérobé a ses jours de jeunesse

    Là !sur mon épaule je serais ta forteresse


     Connaître nos horizons
    En fuyant les interdits de nos lointaines moisons
    Je serais la porte ouverte a toutes tes interdits
    Et toi mon ouverture sur notre paradis

     

    Otangerac


  • Commentaires

    1
    Malina
    Mardi 15 Juin 2010 à 06:38
    en passant...
    Je suis venue te voir En passant mais tu n'y étais pas J'ai laissé sur un banc choir Mon meilleur sentiment En attendant que tu reviennes Et le cueille comme on ramasse Une petite pièce de un franc Pour la chance et le sentiment ...
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :